Pourquoi masser son bébé ?

Pourquoi masser son bébé ?
Faire appel aux massages bébé, c’est s’offrir un puissant moyen de communication et de renforcement du lien parents-enfant.
Au-delà de la technique, le massage aide au développement et au renforcement du lien d’attachement sécure sur lequel un enfant peut se construire solidement.
Lors des séances, vous découvrirez un toucher sain, un toucher contenant et rassurant pour votre bébé.
Au travers de l’amour que vous lui transmettrez par vos mains, vos sourires, votre regard,  il se sentira important, unique, et aimé. Quoi de mieux pour démarrer la vie plein de confiance ?
Se rendre à mes ateliers, c’est aussi y trouver une écoute, un lieu d’échanges, de rencontres avec d’autres parents. Une parenthèse qui rassure face aux questionnements, aux doutes, aux angoisses et aux grandes joies ressentis en tant que nouveau parent.
C’est partir confiant et serein, gonflé d’amour et de complicité, prêt à offrir le meilleur et à affronter les difficultés.

“Pour aider les bébés à traverser le désert des premiers mois de la vie, pour qu’ils n’éprouvent plus l’angoisse de se sentir isolés, perdus, il faut parler à leur dos, il faut parler à leur peau qui ont soif et faim autant que leur ventre.”

Frédérick Leboyer, Shantala

Qu’est ce qu’une Instructrice en Massage Bébé ?

Une Instructrice en Massage Bébé a pour rôle d’accompagner à la parentalité au travers du toucher nourrissant, et d’une écoute bienveillante. Pour cela, j’enseigne avec passion un enchaînement de massages aux parents, leur permettant de prendre toute leur place auprès de leur enfant. Nous créons ensemble une atmosphère sereine pour vivre pleinement ce moment intense d’échanges et d’amour. Au travers de vos mains, de vos regards et de votre écoute, vous découvrirez ce que bébé vous dit, vous apprendrez à le décoder. Le massage c’est un peu comme un plongeon dans le grand bain de la communication avec ce petit être au langage spécifique qui lui est propre.

« Je crois que les bébés sont des êtres humains conscients, qui ont droit au respect, à la tendresse, à l’affection et surtout à un coeur compatissant. Lorsque nous écoutons nos enfants avec notre coeur, nous apprenons chaque fois ce que nous voulons savoir. »

Vimala McClure (fondatrice de l’IAIM)

Qui suis-je ?

Je m’appelle Marine, et je suis une jeune maman de 25 ans.
Après une école de Naturopathie, j’ai commencé à me passionner, dés le début de ma grossesse pour le développement des bébés et de leurs besoins émotionnels.
Puis, faisant mes premiers pas dans mon costume de Super-Maman, j’ai vite constaté qu’être ce genre de super héro n’était pas si simple… Avoir les connaissances théoriques était une chose,
vivre avec un bébé et son lot de complications en était une autre. C’est tout naturellement que les massages bébés sont venus à moi. D’abord pratiquante, en faire mon métier est devenu une
évidence.
Formée par l’IAIM (International Association of Infant Massage), je souhaite aujourd’hui aider chaque parent à prendre confiance en ses capacités et en ses forces naturellement
présentes pour être le parent de son enfant. Pas parfait, ni d’humeur constante, juste un parent, une personne dans son entièreté, vrai et juste avec son enfant, mais surtout HEUREUX. Car c’est bien de cela dont il est question. Saisir le bonheur que nous avons de devenir parents. Et comme nous sommes les miroirs de nos enfants, les piliers d’une famille, des parents heureux et confiants, font des enfants plein de ressources prêts à affronter la vie !

Ma mission personnelle

J’aimerai ouvrir les esprits au massage bébé, que cette nourriture du corps et de l’âme s’encre naturellement dans nos sociétés.
Le toucher est le premier sens à se développer in utero, et on oublie trop souvent que le besoin de contact est un besoin vital, au même titre que manger et dormir.
Je crois qu’en encourageant le massage bébé, incluant l’écoute et l’observation de bébé lorsqu’il nous parle, l’attachement et l’amour qui en résultent dans les familles, nous offrons le plus beau des cadeaux à nos générations futures. Nous pouvons alors croire en une société plus respectueuse, faite d’adultes bien dans leur peau, plein de confiance et d’amour propre, prêts à s’impliquer dans le bonheur de leurs semblables.